Mise en relation de parents privés de leur enfant

Lettre de SOS Parents Japan aux candidats à l’élection législative 2012 de la 11e circonscription des Français de l’Etranger, et réponses des candidats

juin 14th, 2012 Posted in SOS Parents Japan

L’association SOS Parents Japan a adressé un courrier aux candidats à l’élection législative 2012 de la 11e circonscription des Français de l’Etranger. Vous trouverez en pièces jointes les lettres adressées aux deux candidats restés en lice au deuxième tour, Monsieur Thierry MARIANI (UMP), soutenu par le Nouveau Centre et par le Parti Radical, et Monsieur Marc VILLARD, candidat du Parti Socialiste, soutenu notamment par EELV, Génération Ecologie, le Parti Radical de Gauche et le MoDem.

Courrier de SOS PARENTS JAPAN à M. Thierry MARIANI

Courrier de SOS PARENTS JAPAN à M. Marc VILLARD

Un exposé de la situation des enfants franco-japonais privés de leur père français à la suite d’une séparation ou d’un divorce du couple parental franco-japonais a été joint à chaque courrier :

Exposé de la situation des enfants franco-japonais

REPONSES

Notre président a reçu aujourd’hui un message de Monsieur Marc VILLARD (PS), accompagné d’une lettre à SOS Parents Japan que nous reproduisons à la suite :

Bonjour Monsieur,

Vous trouverez ci-joint en attachement ma réponse à votre courrier.

J’ai suivi ce dossier avec Richard Yung qui est, comme vous le savez, très impliqué mais également avec René Aicardi et Thierry Consigny qui m’en ont entretenu lors de nos rencontres.

Vous pouvez compter sur mon soutien aux côtés des Sénateurs déjà impliqués dans ce dossier !
Bien cordialement.

Marc Villard

Réponse de M. Marc Villard (PS) à SOS Parents Japan

Marc Villard
Candidat Législatives 2012
11ème Circonscription

Monsieur Richard Delrieu
Président de l’association SOS Parents Japan

Hô Chi Minh Ville le 12 Juin 2012

Monsieur,

Vous m’avez écrit pour me demander de me positionner sur le douloureux problème des
enfants franco-japonais privés des liens avec leur parent français en cas de séparation ou de
divorce. C’est un sujet dont j’ai été informé de longue date par Richard Yung, René Aicardi et
Thierry Consigny, et dont j’ai jusqu’à maintenant suivi l’évolution avec beaucoup d’attention.
Ma suppléante, Laure Desmonts en visite à Tokyo a également pris connaissance de votre
courrier.

Il y a de plus en plus de mariages franco-japonais et il est nécessaire de poursuivre nos efforts
pour garantir le droit légitime d’un enfant à conserver un lien familial avec ses deux parents et
ses deux cultures.

Le 25 janvier 2011, le Sénat a adopté une résolution invitant le Japon à signer la Convention
La Haye sur les aspects civils de l’enlèvement international d’enfant. Il convient bien sur de
continuer à suivre de près l’état d’avancement du processus de ratification du Japon à cette
convention. Il faudra veiller également à ce que les restrictions à son application demandées
par les autorités japonaises, ne vident pas de son sens cette adhésion tant attendue.

Vous pouvez compter sur mon engagement si je suis élu au côté de Richard Yung, des
sénateurs représentants les Français établis hors de France, de vos représentants élus à l’AFE
pour au sein de l’Assemblée Nationale sensibiliser nos députés pour continuer le travail de
persuasion auprès des parlementaires et politiques japonais pour faire évoluer la
règlementation vers un rapport équilibré entre les deux parents.
Bien cordialement,

Marc Villard

 ———-

Réponse de M. Thierry MARIANI (UMP)

Monsieur Richard DELRIEU
Président de l’association SOS Parents Japan

Moscou, le 14 juin 2012
Monsieur le Président,

Vous m’avez très aimablement écrit pour me demander de prendre position sur le douloureux problème des enfants français privés de liens avec leur parent français dans de trop nombreux cas de séparation ou de divorce avec un citoyen japonais.
Je tiens à vous rassurer sur mon extrême préoccupation sur ce dossier douloureux au sujet duquel Thierry CONSIGNY, Conseiller AFE de la circonscription et membre de mon équipe de campagne, travaille en étroite collaboration avec moi.
Si je suis élu, je rejoindrai la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée Nationale et j’en constituerai une de mes actions prioritaires. J’interviendrai pour faire appuyer par la France la demande d’une ratification rapide de la Haye avant la fin de l’année 2012, car je trouve intolérable que la loi d’application traine depuis des mois et soit peut-être même reportée à la rentrée.
Si je suis élu, je rejoindrai le groupe d’amitié parlementaire France-Japon et j’inviterai mes collègues japonais par tous les canaux appropriés à un échange d’expérience sur la loi de la famille en France et au Japon, ses évolutions sociétales, l’autorité parentale partagée, la garde alternée, car je ne veux pas qu’on oublie les parents vivant au Japon après la signature de la Haye et les vrais changements ne peuvent passer que par la réforme de son code civil.
Je reste bien entendu à votre entière disposition pour vous rencontrer. Le 11 juin dernier et alors que j’étais à Tokyo, je sais que l’Ambassadeur de France rencontrait trois pères français. Je n’ai pas souhaité participer à cette rencontre, nos pas désintérêt mais pour éviter toute polémique en cette période électorale.
Bien à vous, bravo pour votre combat, continuez, vous avez mon soutien !
Thierry MARIANI
Candidat à l’élection législative dans la 11ème circonscription des Français de l’étranger

———–

Nous tenons à remercier les deux candidats restant au deuxième tour de l’élection législative 2012 pour leurs réponses, leur soutien et leurs engagements quant à l’action à mener.

Notre association étant apolitique, et ce douloureux problème des enfants privés de leur père dépassant tous les clivages, nous ne saurions bien évidemment donner de consigne de vote. À chacun d’entre nous de se déterminer selon sa sensibilité.

Richard Delrieu

Président de SOS PARENTS JAPAN

 

Sorry, comments for this entry are closed at this time.