Mise en relation de parents privés de leur enfant

Dual nationality children and respect of visitation rights after a divorce in Japan : A priority of the French presidency of the EU for the forthcoming six months

juillet 19th, 2008 Posted in aliénation parentale, enlèvement d'enfant

On the 2nd of July 2008, the French President of the European Union has announced its priorities for the forthcoming six months to the Ambassadors and Heads of Mission of the 27 member countries of the European Union.

With regard to Japan, according to European sources, the French presidency has announced the consular issue of Japan’s failure to respect parental visitation rights with their children as one of the four top priorities.

France must deal, together with other European countries, the US and Canada, with the problem of visitation rights with the children of divorced bi-national couples residing in Japan.

Around 20 French citizens are denied this right. Even when a judge decides provides visitation rights, the police do not enforce these judicial decisions. Often rather than uphold the judicial decisions, Japanes law enforcement will violate the judicial decision and often arrest the parent endeavoring to have his visitation right respected, inappropriately making false accusations that the foreign parent is being a stalker, or that he/she is menacing the public order.

According to European sources, given the absence of commitment from the Japanese administration, the French President of the European Union has invited the 27 members of the European Union to exert pressure on the Japanese government as this problem can potentially harm the image of Japan in the international community.

French

Enfants binationaux et respect du droit de visite après un jugement au Japon : une priorité de la Présidence française pour les six prochains mois

Le 2 juillet 2008, la France a présenté ses priorités pour les six prochains mois de la présidence française de l’Union Européenne aux Ambassadeurs et Chefs de mission des 27 pays membres.

De source européenne, en ce qui concerne le Japon, la Présidence française a placé les affaires consulaires en matière de non-présentation d’enfant parmi ses quatre priorités,

La France doit faire face, comme tous les autres pays de l’Union européenne, les Etats-Unis et le Canada, au problème du respect du droit de visite après un jugement de divorce dans le cas d’enfants de couples binationaux en résidence au Japon.

Plus d’une vingtaine de ressortissants français voient actuellement leur droit de visite bafoué malgré un jugement rendu au Japon. Quand bien même ce droit de visite a été légiféré par le juge des affaires familiales, il n’est pas appliqué et la police n’est d’aucun recours, si ce n’est au contraire pour interpeller le parent qui insiste pour le respect de ses droits au titre qu’il trouble l’ordre public.

En l’absence d’un quelconque engagement de l’administration japonaise à résoudre ces problèmes, la Présidence française a invité, selon nos sources européennes, les 27 pays membres de l’Union Européenne à exercer toute pression utile pour convaincre le gouvernement japonais que ce problème peut nuire à l’image du Japon sur la scène internationale.

Source : http://afe-asie-nord.org/?p=294

Sorry, comments for this entry are closed at this time.