Mise en relation de parents privés de leur enfant

La famille au Japon – Réfléchir au bonheur de l’enfant après le divorce

avril 19th, 2008 Posted in Conférences

Le bonheur de l’enfant est au coeur des préoccupations de conférences et de symposiums de plus en plus nombreux, comme celui récent sur « Le divorce et l’enfant, réfléchir au droit de garde partagé », thème d’un symposium organisé par la Fédération des association du barreau japonais (nichibenren).

Le droit de l’enfant au bonheur est un droit inaliénable mais celui-ci rencontre au Japon deux difficultés majeures :

  • le droit de garde unique qui peut couper l’enfant de son deuxième parent jusqu’à la majorité ;
  • l’absence du droit de visite inscrit dans la loi qui dans les faits se traduit par 20 % de droits de visite, sans recours de justice qui permette de remédier à la non-présentation d’enfant.

Cette amorce de nouvelle réflexion marque le début d’un changement absolument extraordinaire, alors que des dizaines de milliers de parents divorcés au Japon sont pratiquement coupés de leur enfant depuis des années, dont trente à quarante pères et mères françaises, et peut-être bien davantage de parents français, qui ont perdu tout espoir et ne se signalent plus.

L’Allemagne, la France, les USA, l’Angleterre et l’Italie ont servi de comparaison au cours de ce symposium en termes du droit de la famille sur l’autorité parentale et la garde partagée.

Tous ces pays, et récemment plus proches du Japon, la Chine et la Corée ont fait des avancées qui vont dans le sens d’un droit familial qui permette à l’enfant l’accès à deux parents, ses grands-parents, et dans le cas de couples internationaux, l’accès à deux langues et deux cultures, deux pays.

Alors que se célèbre le 150e anniversaire des relations diplomatiques entre nos deux pays, je souhaite déployer toute mon énergie pour faire progresser ce dossier douloureux des relations franco-japonaises, en m’appuyant sur nos contacts politiques au Parlement japonais (Diète) et en travaillant étroitement avec les associations familiales japonaises qui revendiquent les mêmes changements dans le droit familial.

Source: http://afe-asie-nord.org/?p=242 

Sorry, comments for this entry are closed at this time.